02/12/2006

30 minutes .. ou 3 mois pour créer sa webradio

quelboulotForce est de constater que les démarches administratives à entreprendre ont été largement sous-estimées. Cela contraste véritablement avec la culture du net, où tout semble rapide et accessible instantanément. Si en théorie, 30 minutes peuvent suffire pour diffuser son programme dans le monde entier, la législation - dont l'audiovisuel, pour notre part,  dépend de la Communauté Française de Belgique -  est telle qu'il est préférable de prévoir un délai de 2 mois. C'est ainsi que pour que votre demande d'autorisation soit jugée recevable, il vous faudra un numéro d'inscription au registre des personnes morales. Pas question donc d'introduire une demande en tant qu'individu, et des démarches sont dès lors nécessaires pour créer, par exemple, une ASBL ou autre société commerciale.

 

Mais ce n'est pas tout: il a fallu obtenir une autorisation préalable pour l'utilisation du répertoire musical, prévoir un plan financier, une description des tâches, un réglement interne relatif à l'objectivité dans le traitement de l'information (ce n'est toutefois pas obligatoire pour les ASBL), et imaginer précisément la manière dont le programme sera structuré et mis en "onde". Les délais prévus initialement sont longs: la procédure d'autorisation prévue par le décret évoque un délai de 1 à 3 mois. Et finalement une webradio associative sans grande prétention doit suivre, à peu de choses près, la même procédure et entreprendre les mêmes démarches que Bel RTL. Le problème majeur réside probablement dans le fait que la législation ne tient pas compte de la spécificité du net, qui est ici considéré comme un moyen de diffusion identique au DAB ou aux opérateurs numériques (Belgacom TV, cablo-distributeurs, etc).

 

Autant vous dire qu'il a fallu boucler ce dossier dans un temps record, ce qui explique la difficulté de mise à jour de ce blog ;) Et forcément, le projet a été remis en question.

 

Ce week-end sera également consacré à la préparation complète du serveur de diffusion, au montage de jingles (sur la voix de Maxence Lacombe, cela promet quelques heures somptueuses)  et à la poursuite de l'encodage des titres sélectionnés.  L'objectif est en effet de pouvoir bénéficier d'une période d'essai d'une semaine pour parfaire le programme avant le lancement définitif.

 

00:23 Écrit par Tuner Team dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : csa, asbl, audiovisuel, webradio |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.