02/12/2006

30 minutes .. ou 3 mois pour créer sa webradio

quelboulotForce est de constater que les démarches administratives à entreprendre ont été largement sous-estimées. Cela contraste véritablement avec la culture du net, où tout semble rapide et accessible instantanément. Si en théorie, 30 minutes peuvent suffire pour diffuser son programme dans le monde entier, la législation - dont l'audiovisuel, pour notre part,  dépend de la Communauté Française de Belgique -  est telle qu'il est préférable de prévoir un délai de 2 mois. C'est ainsi que pour que votre demande d'autorisation soit jugée recevable, il vous faudra un numéro d'inscription au registre des personnes morales. Pas question donc d'introduire une demande en tant qu'individu, et des démarches sont dès lors nécessaires pour créer, par exemple, une ASBL ou autre société commerciale.

 

Mais ce n'est pas tout: il a fallu obtenir une autorisation préalable pour l'utilisation du répertoire musical, prévoir un plan financier, une description des tâches, un réglement interne relatif à l'objectivité dans le traitement de l'information (ce n'est toutefois pas obligatoire pour les ASBL), et imaginer précisément la manière dont le programme sera structuré et mis en "onde". Les délais prévus initialement sont longs: la procédure d'autorisation prévue par le décret évoque un délai de 1 à 3 mois. Et finalement une webradio associative sans grande prétention doit suivre, à peu de choses près, la même procédure et entreprendre les mêmes démarches que Bel RTL. Le problème majeur réside probablement dans le fait que la législation ne tient pas compte de la spécificité du net, qui est ici considéré comme un moyen de diffusion identique au DAB ou aux opérateurs numériques (Belgacom TV, cablo-distributeurs, etc).

 

Autant vous dire qu'il a fallu boucler ce dossier dans un temps record, ce qui explique la difficulté de mise à jour de ce blog ;) Et forcément, le projet a été remis en question.

 

Ce week-end sera également consacré à la préparation complète du serveur de diffusion, au montage de jingles (sur la voix de Maxence Lacombe, cela promet quelques heures somptueuses)  et à la poursuite de l'encodage des titres sélectionnés.  L'objectif est en effet de pouvoir bénéficier d'une période d'essai d'une semaine pour parfaire le programme avant le lancement définitif.

 

00:23 Écrit par Tuner Team dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : csa, asbl, audiovisuel, webradio |  Facebook |

17/11/2006

«Il n’y a point de règle sans exception»

puzzleA peine le projet établi et pourtant simplifié (de par sa courte durée de vie), nous voilà déjà dans l'exception. Si les décrets prévoient de nombreuses exceptions - par exemple, le fait de pouvoir déroger au quota de 4,5% de diffusion d'oeuvres de la Communauté Française - il y a toujours des cas insoupçonnés ou tout simplement oubliés.

Le CSA nous apprend effectivement ce jour qu'«à ce stade, le cadre légal ne prévoit pas de régime spécifique pour les services temporaires (sauf pour la diffusion terrestre).» Nous voilà déjà dans l'exception. Résultat: alors qu'une autorisation d'un mois de diffusion est suffisante dans notre cas, nous sommes partis - si tout se passe bien - pour être autorisé à diffuser la webradio durant 9 ans. Autant préciser qu'en 2015, une radio diffusant exclusivement des titres de l'année 2006 sera plutôt has been.

Mais cette exception (le fait d'être temporaire) n'est pas non plus prévue dans les règlements et procédures de la SABAM (Société de droits d'auteurs et interprètes). Celle-ci prévoit en effet un tarif annuel (un minimum de € 1.345,62 par an), année qui commence le 1er janvier pour se terminer le 31 décembre. De fait, lorsque vous diffusez un programme du 15 décembre 2006 au 15 janvier 2007, votre mois de diffusion pourrait vous coûter l'équivalent de 24 mois de diffusion. Mais nous ne doutons pas de la flexibilité de la Sabam, la communication ayant bien démarré.

Petite parenthèse: on ne peut également que se réjouir de la bonne communication et de la réactivité du CSA, qui semble toujours disponible et prêt à vous orienter dans la démarche. Ainsi, nous évoquions dans un précédent post les délais prévus relativement longs (jusqu'à trois mois) pour obtenir une autorisation en bonne et dûe forme. De quoi mettre en péril le projet. Il s'avère que pour être autorisé le 15 décembre, le CSA nous invite à boucler notre dossier pour la fin de ce mois.

Avant d'attaque le dossier Sabam, week-end oblige, on va pouvoir se détendre un peu et préparer un "teasing" audio qui vous sera proposé très vite!

23:55 Écrit par Tuner Team dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : csa, sabam |  Facebook |

16/11/2006

4,5% d'oeuvres musicales de la Communauté Française: 1 heure de Sttellla par jour ?

sttelllaLe quota de 30% de chansons francophones représente également plus de 7 heures quotidiennes. Mais avec les nombreux tubes de l'année interprétés par Cali, Aubert, Obispo, Nadiya, Voulzy, Diam's, etc, on n'a pas vraiment de soucis à se faire. D'autant plus que l'on compte bien enrichir la playlist avec des artistes qui ont fait briller la chanson française cette année: Anaïs, Camille, Bénabar, Ben Ricour, Clarika, Olivia Ruiz, ..

4,5%, c'est le quota d'oeuvres de la Communauté Française imposé par le CSA. Dans le cas présent, communautarisation oblige, on ne parle donc pas d'artistes belges, ni d'artistes francophones. Si Kate Ryan chante (parfois) en français, elle ne rentre donc pas dans le quota. Et Axelle Red ? J'ai un doute. Et lorsqu'on se limite aux titres édités en 2006, le nombre d'oeuvres musicales s'amenuise. Heureusement, nous avons notre Jean-Luc Fonck national (euh.. pardon, communautaire) pour sauver la situation.

En réfléchissant un peu plus loin, on se rappellera pourtant des prestations de Cré Tonnerre, Christophe Hénin, Vincent Venet, Lio, Eté 67, Ozark Henry, Jeronimo, Marka, Telex, Saule et les Pleureurs et Kamel par exemple. Et on ajoutera encore le groupe Quanta (ambassadrices RTL, mais n'est ce pas luxembourgeois ?) et la chanson du Good Morning Mike de Radio Contact (celle du grand Morning de Nostalgie, c'était en 2005 ...). Et finalement, si d'autres œuvres de compositeurs, artistes-interprètes, ou producteurs de la Communauté française vous ont frappés, n'hésitez pas à nous le dire !

Enfin, un petit détour s'impose sur le site de l'agence WBM - Wallonie Bruxelles Musique. Cette agence est chargée par la Communauté Française de promouvoir les artistes, producteurs et éditeurs de la Communauté Wallonie-Bruxelles.

15/11/2006

Dresser une esquisse: préciser l'idée et rassembler les informations

AA052665Créer une webradio est aujourd'hui à la portée de tout le monde. Qui veut partager ses passions musicales, ses dernières sessions de mix peut se trouver une petite place discrète au pays des shoutcasts ...

Mais soyons sérieux, créer une webradio qui dépasse l'audience de quelques personnes de son entourage est bien plus complexe. Il existe des lois à respecter, des droits d'auteur à honorer, des méthodes techniques plus évoluées qu'un simple enchaînement de fichiers mp3, une cible à déterminer et finalement des auditeurs à satisfaire.

L'idée, la voilà donc fixée: Top 2006 doit être une webradio dont l'aspect doit paraître irréprochable sur tous les points de vue. De par sa nature, et pour limiter l'opération dans le temps, elle sera diffusée pendant seulement 1 mois. La première étape consiste donc à rassembler toutes les informations. Sur le web, il existe d'excellents tutoriaux:

· Radioutil.com est simple et clair, mais se limite aux aspects techniques;
· Zebulon a le mérite d'aller un peu plus loin dans la démarche en rappellant certaines règles moins techniques, mais non valables en Belgique.

En Belgique, au-delà des aspects techniques et opérationnels, on s'intéressera donc avant tout aux règlements établis par la Sabam (Société Belge des Auteurs, Compositeurs et Editeurs), la SIMIM (Société de gestion des producteurs) et par notre CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Nous aurons évidemment l'occasion d'en détailler les procédures ...

Enfin, j'ajouterai que ce qui est présenté dans ce blog n'est pas exhaustif, et que des erreurs de parcours ne seront donc pas à exclure.

01:02 Écrit par Tuner Team dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sabam, simim, csa |  Facebook |